Papillon de ville

36 logements sociaux à Montreuil-sous-Bois (93)

City Butterfly, 36 social-housing units in Montreuil-sous-Bois (France)



Surface / Surface : 3 017 m² shon
Coût / Cost : 5.8 M€ HT
Adresse / Address : Rue Paul Doumer, 93100 Montreuil-sous-Bois 
Maître d'ouvrage / Client : Osica
Equipe de maîtrise d'oeuvre / Team : Atelier du Pont (architecte mandataire), EVP (BET structure), Delta (BET fluides),
RPO (économiste), Plan02 (BET environnement) 
Architecte chef de projet / Architect project manager : Eve Honnet
Équipe projet / Project team : Maciej Janakowski, Boris Mihaylov
Performance / Sustainability : BBC Effinergie - H&E profil A
Livraison / Date : 2014


Ces 36 logements sociaux se situent dans le quartier du Bel Air à Montreuil sur un terrain bordé par des formes urbaines très différentes. Le site bénéficie cependant d’une vue directe vers le parc des Beaumonts à l’ouest et s’ouvre au quartier grâce à la création d’une voie nouvelle qui le borde.
C’est de ce peu de cohérence et de ces quelques atouts dont il a fallu tirer parti, pour générer une nouvelle forme urbaine dans ce paysage de banlieue qui subit encore un certain enclavement mais ne demande qu’à sortir de sa coquille.
Le projet est constitué de trois constructions reliées entre elles par des passerelles-coursives formant un seul et même bâtiment. La construction centrale accueille le hall et les circulations verticales puis distribue horizontalement les deux constructions latérales ; on rentre chez soi autrement : en cheminant d’intérieur en extérieur, de coursive en patio. La morphologie fragmentée du bâtiment affirme ainsi pour le quartier un nouveau mode d’habiter. Soumis à rude épreuve d’un tissu existant qui en impose, ce petit collectif tient tête et s’insère tout en douceur en pensant les parties privatives et usages avec activisme.

These 36 social housing units are located in Montreuil’s Bel Air neighborhood on ground that borders very different urban forms. The site nevertheless enjoys a direct view of the verdant Parc des Beaumonts to the West, and it looks out over the neighborhood because of a newly created roadway that runs alongside it.
This lack of coherence and the few advantages challenged us to create a new urban form in this suburban landscape which continues to suffer a certain sense of feeling hemmed in, but which is just asking to come out of its shell.
This project consists of three constructions tied to one another by a series of footbridge-gangways to form a single building.
The central construction contains the main lobby and the vertical circulations, which horizontally distribute the two constructions to the side; this is a different way of coming home: one moves from the inside to the outside, from a gangway to a patio.
The building’s fragmented morphology asserts a new way of living for the neighborhood. Subject to the rough challenge of the existing urban fabric, this small collective holds its own and asserts itself very gently, imagining the private portions and usages with activism.

Photos Frédéric Delangle