Santé Publique France

Bureaux en structure bois pour l'agence nationale de santé publique
à Saint-Maurice (94)

Public Health France in Saint-Maurice (France)



Surface / Surface : 4 250 m² sdp 
Coût / Cost : 10 M€ HT
Adresse / Address : rue du Val d'Osne, 94410 Saint-Maurice
Maître d'ouvrage / Client : Santé Publique France
Equipe de maîtrise d'oeuvre / Team : Atelier du Pont (architecte mandataire), Quadriplus Groupe (BET TCE), Spooms (Cuisiniste), Cronos Conseil (Etude sûreté et de sécurité publique)
Architecte chef de projet / Architect project manager : Julie-Laure Anthonioz
Equipe projet / Project team : Quentin Perchet, Charles Freudiger, Marion Rousselet
Performance / Sustainability : Structure bois
Livraison / Date : 2018


L'agence nationale de santé publique (sous le nouveau nom de Santé Publique France) est une institution d’intérêt général. Sa vocation est multiple autour de la protection sanitaire de la population : veille, prévention des risques, surveillance des épidémies, intervention d’urgence... Au delà d’un programme sensible et sécurisé, Santé Publique France représente une institution rassurante sur sa capacité à protéger la population et un organisme ouvert aux experts qui viennent y trouver informations, collaborations efficaces et organisation performante.
L’agence nationale est située à Saint-Maurice, en lisière du bois de Vincennes, sur le site de l’Hôpital Esquirol. L’arrivée d’un nouveau bâtiment doit s’intégrer dans cet environnement végétal unique composé d’arbres majestueux, proche château de Vacassy datant du 19e siècle et du pavillon Villermé, une architecture en bois datant de 2012. Il s’agit donc de préserver l’harmonie entre nature et architecture. Le cadre paysager est magnifique et omniprésent. Le projet s’inspire de son environnement : un plan en fagot de bois posé sur le sol, une forme ouverte qui embrasse et met en valeur le bel arbre existant sur la parcelle, une structure et vêture de façade entièrement en bois. Il est composé de deux branches qui forment un angle ouvert sur la plus grande longueur du triangle de la parcelle. C’est une configuration qui reprend celle du château de Vacassy et du pavillon Villermé et crée un mouvement de bras ouverts qui incite à rentrer, accueille, protège et évoque les fondements de cette institution.
Le projet doit être humble, se mêler à l’existant, suivre ses traces, tout en présentant une présence singulière, une architecture ressemblante, comme frère et sœur, qui se différencie subtilement pour préserver la cohérence générale et la variété.  

The future national healthcare agency (recently renamed Santé Publique France) is an institution of public interest. Its multifaceted mission centers on the protection of the general population’s health: oversight, risk prevention, monitoring of diseases, emergency interventions, among many others. Aside from being a sensible and secure program, Santé Publique France represents an institution that must reassure citizens on its capacity to protect the population. It exists as an entity open to experts who come seeking information, effective cooperation, and a high-performance organization.
This national agency is located in Saint-Maurice, at the edge of the Bois de Vincennes, on the site of the Esquirol Hospital. The arrival of a new building must integrate itself into this unique green environment of majestic trees, the nearby 19th century Château de Vacassy, and the Villermé Pavilion, a remarkable wooden building that was built in 2012. The challenge is to preserve the harmony between nature and architecture. The landscape is magnificent and omnipresent. The project draws its inspiration from this surrounding environment: a plan as bundle of wood placed on the ground, an open form that surrounds and highlights the beautiful tree in the middle of this parcel, a structure and façade made entirely of wood. It consists of two wings that form an open angle along the longest side of the parcel’s triangular shape. This configuration repeats that of the château de Vacassy and the Villermé Pavilion to create the sensation of open arms that welcome you in, and that protect you, thereby evoking the mission of this institution.
The project must be humble, blend into the existing environment, follow its traces, all the while asserting its singular presence: an architecture that expresses resemblance, as between siblings, and also subtly differentiates itself, thereby preserving a sense of overall coherence and variety.