Liaisons douces

145 logements (71 sociaux et 74 en accession)
et un commerce avenue Jean Jaurès à Paris 19e

Soft links, Jean Jaurès Street, 145 housing units (71 social-housing units and 74 private-housing units)
and one shop in Paris (France)



Surface / Surface : 10 400 m² sdp
Coût / Cost : 23.8 M € HT
Adresse / Address : 186 avenue Jean Jaurès et 85-89 rue Petit, 75019 Paris
Maître d'ouvrage / Client : Paris Habitat
Equipe / Team : Atelier du Pont (architecte mandataire), Atelier d'Architecture Ramdam (architecte associé), Axio (économiste), EVP (BET structure), Delta Fluides (BET fluides), Letsgrow (paysagiste), Plan02 (BET environnement)
Equipe concours / Competition team : Julie-Laure Anthonioz, Quentin Perchet, Zarko Uzelac
Performance / Sustainability : Plan climat ville de Paris, NF Habitat HQE avec label Effinergie +
Concours / Competition : 2016


Située entre deux immeubles existants sur rue, la parcelle est aujourd’hui, malgré sa grande dimension, très peu habitée et presque entièrement occupée par un ancien garage et un parking silo aveugle. Sa libération offre l’opportunité de recouvrer une cohérence d’ensemble, de retisser des liens entre les habitants et leur quartier, d’envisager une forme urbaine plus douce dans un cadre de vie amélioré.
Les nouveaux logements s’organisent en trois bandes construites. Elles recomposent entièrement le paysage de la parcelle et respectent sa morphologie tout en longueur. Elles définissent une venelle piétonne privée qui relie l’avenue Jean Jaurès à la rue Petit, et une sente végétale qui aboutit, à chacune de ses extrémités, à des jardins en pleine terre qui mettent à distance les habitations du cœur d’îlot et les immeubles sur rues. Ces dessertes paysagées regroupent tous les accès aux logements et permettent rencontres et échanges pour une meilleure appropriation des espaces collectifs par les habitants. L’épannelage des hauteurs du R+2 au R+4 et l’orientation nord sud du passage et de la venelle permettent de faire entrer le soleil et de dégager les vues sur le cœur d’îlot. Maisons en bande, maisons superposées et petits collectifs sont imbriqués pour varier les typologies et limiter au maximum les parties communes au profit des espaces extérieurs partagés.
L’utilisation du bois, outre qu’il limite réellement les nuisances de chantier, permet de donner une nouvelle identité au lieu. En créant une séquence urbaine dans la tradition des passages parisiens, le projet propose de donner une identité forte à un ensemble immobilier sans âme : un paysage urbain où architecture et nature s’accompagnent et contrastent avec l’ambiance très passante des rues. 

The project is located ... 

using allyou.net