PEAU NEUVE

On a fait une greffe

Réhabilitation lourde en site occupé de l’enveloppe d’un bâtiment de logements sociaux avec adjonction de balcons à Paris 20e
Major rehabilitation while the site is in use of the shell of a social housing building with added balconies
in Paris (France)



Surface / Surface : 3 285 m² shon
Coût / Cost : 1.8 M€ HT
Adresse / Address : Square Vitruve, 75020 Paris
Maître d'ouvrage / Client : France Habitation
Equipe de maîtrise d'oeuvre / Team : Atelier du Pont (architecte mandataire), EVP (BET structure), RPO (économiste),
Plan02 (BET environnement) 
Architectes chefs de projet / Architects project managers : Luc Pinsard, François Kharrat
Performance / Sustainability : Plan Climat Patrimoine (80kWh/m²/an)
Livraison / Date : 2013

Finaliste des ArchiDesignClub Awards 2015 / Finalist of the ArchiDesignClub Awards 2015


Le square Vitruve est un ensemble immobilier en copropriété bâti sur dalle dans les années 70/80 à l’emplacement de l’ancien village de Charonne. Concomitant avec l’arrivée du tramway sur les Maréchaux, le Grand Projet de Renouvellement Urbain du quartier Saint- Blaise qui est en cours, désenclave aujourd’hui ce lieu oublié de la ville.
La réhabilitation lourde en site occupé de cet immeuble très dégradé de 56 logements sociaux, réalisée dans un contexte urbain, technique et réglementaire très complexe, a contribué à préserver le tissu social dans ce quartier en pleine mutation.
Cette intervention sur l’enveloppe du bâtiment a été menée en concertation avec la ville et les habitants, avec un cahier des charges ambitieux : donner une identité forte au bâtiment, créer de la diversité, penser de nouveaux usages et améliorer la performance énergétique d’une construction qualifiée de « passoire thermique » par ses occupants pour atteindre les objectifs du Plan Climat de la Ville de Paris.
En s’appuyant sur une étude d’ensoleillement pour estimer l’impact des constructions voisines de très grande hauteur, l’Atelier du Pont a proposé l’adjonction de balcons là où c’était judicieux. Une idée simple mais complexe à réaliser, qui a permis d’offrir des espaces extérieurs aux logements et de changer radicalement l’architecture des façades.
Conçue comme un « Meccano-malin » à grande échelle sur un site inaccessible aux engins de chantier, cette nouvelle peau a été mise en œuvre sans se poser sur la dalle, sans grue ni nacelle. Les balcons sont suspendus à la toiture et l’ensemble des matériaux et solutions techniques ont été pensés pour ne pas surcharger les structures existantes ni perturber la vie des habitants.

« Square Vitruve » is a real-estate project in co-ownership built on a concrete slab. Along with the construction of the tramway, the ongoing Major Urban Renovation Project for the Saint Blaise neighbourhood is opening up this forgotten corner of Paris.
The major rehabilitation of this seriously degraded building containing 56 social housing units was carried out while it was in use in a highly complex urban, technical and statutory environment and has played a part in preserving the social fabric of a neighbourhood undergoing massive change.
This intervention on the building’s shell has been conducted in constant dialogue with the city’s council and inhabitants in line with ambitious specifications. These specifications sought to confer a strong identity on the building, foster diversity, imagine new uses and improve the energy performance of a building whose occupants have described it as a “ thermal sieve ” in order to achieve Paris City Council’s Climate Plan.
Basing its analysis on sun studies to assess the impact of the nearby high-rise buildings, Atelier du Pont suggested adding balconies wherever this made sense. This was a simple idea that was hard to put into practice, yet provided the apartments with outdoor areas and completely remodelled the architecture of the façades.
Designed as a kind of clever, oversized Meccano kit on a site that cannot be accessed by heavy plant, this new skin was installed without putting machinery on the concrete slab and using no cranes or pods. The balconies are suspended from the roof, and all the materials and technical solutions have been designed to avoid overloading the existing structure and disrupting residents’ daily life.

Photos Luc Boegly