MAISON SUR MAISON

C'est individuel et en plus
c'est collectif

41 logements sociaux individuels superposés à Stains (93)
41 stacked social-houses in Stains (France)



Surface / Surface : 3 960 m² shon
Coût / Cost : 5.3 M€ HT
Adresse / Address : Le Moulin Neuf Rue de la vieille mer, 93240 Stains
Maître d'ouvrage / Client : Immobilière 3F
Equipe de maîtrise d'oeuvre / Team : Atelier du Pont (architecte mandataire), EVP (BET structure),
Delta (BET fluides), RPO (économiste)
Architecte chef de projet / Architect project manager : Eve Honnet
Performance / Sustainability : THPE  
Livraison / Date : 2010
Projet ANRU


Cette opération se situe en bordure du parc de la Courneuve, dans la Cité du Moulin Neuf, une zone urbaine sensible au Nord de Paris. Radieuse quand elle fut construite dans les années 50 par l’architecte Jean Dubuisson, cette cité s’est petit à petit dégradée. A l’orée du 21e siècle une première réhabilitation a conduit à des démolitions partielles et la construction de « pavillons de banlieue », soit un revirement caricatural de la manière d’aborder le logement dans le quartier.
Pour ce projet il s’agissait au départ de concevoir de nouvelles maisons donnant directement sur le parc de la Courneuve, une implantation privilégiée aux franges de la cité. Cette formule générant un contraste trop grand entre l’existant - massif, collectif - et le nouveau qui s’annonçait individuel, pavillonnaire et exclusif, l’agence a proposé un modèle « intermédiaire » de maisons superposées plus dense et plus en rapport avec le tissu environnant.
Pour ne pas répéter les mêmes erreurs que dans la première rénovation urbaine, l’organisation y est pensée pour préserver l’intimité de chacun tout en offrant des espaces extérieurs généreux qui effacent la frontière entre le bâti et le parc.

This project is located at the edge of the Parc de la Courneuve, in the Cité du Moulin Neuf, a sensitive area in the northern part of Paris. Radiant when the architect Jean Dubuisson built it in the 1950’s, the site has slowly fallen apart somewhat since then. At the turn of the 21st century, an initial rehabilitation led to partial demolitions and the construction of “suburban residences,” an abrupt and absurd change in the approach to housing in the neighborhood.
The challenge in this project from the outset was to design new housing that directly faces the Parc de la Courneuve, a very special green space at the edges of the city. Because this formula created too great a contrast between what was already there – massive, collective – and the new – individual, exclusive single-family homes – the firm proposed an “intermediate” model of denser low-stacked houses that is more closely related to the surrounding urban texture.
So as not to repeat the same mistakes that were made during the first urban renewal, the project was organized to preserve everyone’s privacy while also providing generous outdoor spaces that erase the boundary between the building and the park.

Photos Luc Boegly & Nicolas Borel